Bière artisanale, la dégustation parfaite

Hop hop hop ! Avant de vous jeter sur votre première bière artisanale de la soirée, prenez le temps de la dégustation. 

Maître Biernard vous accompagne pour une première leçon de biérologie amateur. 


Observer et ouvrir votre esprit 

Les qualités d'un véritable amateur qui sait tirer le meilleur de sa dégustation, passent par trois organes sensoriels : les yeux, le nez et la bouche. La bière s'observe. 

Levez votre verre et tentez d'identifier ses couleurs, sa transparence ou son opacité. Il existe pour la bière toute une gamme de couleurs allant du doré au noir en passant par le roux, l'ambré ou encore le cuivré. 

La couleur s'explique par la torréfaction du malt. La lumière ambiante est à prendre en compte pour bien percevoir la couleur. Les yeux doivent aussi se concentrer sur le col de mousse déposé sur la partie supérieure du verre. 

Sa texture est plus ou moins dense et son adhérence est différente selon les types de bière. 


Sentir et analyser les arômes 

Avant même la première gorgée, votre nez s'évertue à analyser les arômes, les parfums et les senteurs pour en connaitre toutes les subtilités. 

Chaque ingrédient utilisé à l'élaboration du breuvage influence le bouquet d'odeurs qui émane de la bière. 

En théorie, nous pouvons catégoriser les arômes relatifs à une bière artisanale mais chaque amateur peut aussi apporter son expertise personnelle. En terme de goût, il n’y a pas de mauvaise réponse. 


Boire et savourer 

L'ultime attention de la dégustation d'une pression ou d'une bière en bouteille est bien entendu de boire quelques gorgées. Tout en s'efforçant de ressentir un maximum de sensations en bouche pour pouvoir comparer son  impression avec d'autres personnes. 

Selon la bière il est possible d'évoquer des saveurs de café, de biscuit, d'épices ou de vanille. 

La liste du vocabulaire pour décrire les sensations et le goût de la bière en bouche est sans limite. 

La culture du biérologue en herbe et son origine influencent aussi sa façon de décrire le breuvage. L'art de la dégustation est toujours quelque chose de subjectif. 


Les facteurs qui influencent la dégustation 

Il y a des facteurs qui interviennent dans le processus de dégustations et qui ne sont pas contrôlables comme l'état de santé. Par exemple, évitez de déguster une bière si vous avez un rhume ! 

Il existe des facteurs qui peuvent être maîtrisés pour faire une bonne dégustation. L'ivresse c'est parfois drôle mais elle handicape énormément le jugement. 

Enfin, il est toujours important d'analyser le contexte dans lequel vous dégustez une bière. Le lieu comme un bar, un restaurant ou le contexte comme un concours influencent toujours la façon d'apprécier.