Kölsch, le joyau de Cologne

On en boit partout et en trouve dans beaucoup de bars de bières artisanales à travers le monde. Pourtant, la Kölsch ne peut être produite qu'à un seul endroit : Cologne, en Allemagne.

Comme le Champagne et le Cognac, produits dans la r√©gion et dans la ville des m√™me noms, la K√∂lsch dispose d'une appellation contr√īl√©e. Mais qu'a-t-elle de si sp√©ciale ?¬†


Un ingrédient pas si secret  

√Ä la premi√®re d√©gustation, un amateur de bi√®res artisanales dirait presque que c'est une bi√®re sans grand int√©r√™t. Une blonde l√©g√®re brass√©e √† haute pression, sans saveur particuli√®re, √† la robe claire qui rappellerait presque une bi√®re industrielle sans √©clats. Pourtant, cette bi√®re aux fines bulles qui se boit aussi facilement qu'une bi√®re de comptoir a justement fait de sa simplicit√© et de sa facilit√© de d√©gustation sa force ! On peut en boire quelques verres en plus sans se g√Ęcher la soir√©e et ne pas en garder qu'un mal de t√™te en souvenir.¬†

En plus de l'eau, du malt, de l'orge et de la levure, un dernier ingrédient fait donc toute la popularité de la Kölsch : La convivialité d'une bière simple et facile à descendre. 

Qui a dit qu'une bière artisanale devait être une bombe de saveurs complexes uniquement à la portée des plus fins palais ? Une bière, c'est aussi un moment de partage, d'échange. Les artisans de Cologne l'ont bien compris et produisent une bière facile à déguster, servie par les Köbes, garçons de café qui n'hésiteront pas à se joindre à votre table.


Une bière oui, mais une culture aussi ! 

Le mot Kölsch désigne à la fois la bière de Cologne, son dialecte ou encore plus globalement sa culture. À Cologne, on ne fait pas comme partout ailleurs en Allemagne. 

Alors que dans le reste du pays en pr√©f√®re descendre sa bi√®re en Bocks de un litre dans des salles bond√©es rappelant toutes l'ambiance de l'Oktoberfest; les habitants de Cologne pr√©f√®rent siroter leurs K√∂lschs dans des verres longs et minces de 0,2 litres seulement. Le but est de boire une bi√®re toujours fra√ģche car le ¬ęVerz√§ll¬Ľ, l'art de discourir au gr√© des verres, peut vite vous d√©tourner de votre Bock et vous vous retrouvez ainsi avec un litre de K√∂lsch ti√®de. Hors, tous le monde le sait, elle a √©t√© imagin√©e pour √™tre bue fra√ģche, tr√®s fra√ģche.¬†

Cette dernière phrase vous a donné soif sous ces températures estivales ? Si vous voulez déguster une Kölsch, laissez-vous tentez par une Sion Kölsch, brassée à Cologne et recommandée par Biernard !