Brasseurs référencez votre brasserie et vos bières gratuitement sur l'application 🍻

Bière et calories

La bière fait grossir, la bière et ses bienfaits, il est temps de faire un point avec Biernard pour tout comprendre de la bière et son impact calorique.

Valentin Vurpillot - Sommelier Bière chez Biernard - 3 min.

Une des idées reçues la plus répandue sur la bière serait sa forte responsabilité dans l’apparition du "bide à bière". Responsabilité que de nombreux articles, plus ou moins honnêtes, ont cherché à déconstruire. Alors entre les infos, les intox comment s’y retrouver. Nous allons voir en détail toutes les raisons qui poussent à incriminer la bière et les raisons que l’on a de la défendre.

1. Le nombre de calories dans une bière

Quand on pense "grossir" on pense à un apport calorique trop important. On grossit en mangeant chaque jour plus de calories que notre corps en dépense. Voyons où se situe la bière par rapport à cet apport énergétique.

Si l’on se base sur l’unité alcoolémique en vigueur dans le milieu médicale (pour les recommandations sur la consommation d’alcool), une unité d’alcool est égale à 10g d’alcool consommé. Pour atteindre ces 10g on prend l’exemple de 25cl d’une bière à 5%. En moyenne ces 25cl représente 106kcal. Soit environ 200kcal pour une pinte d’une bière à 5%.

Le premier biais serait de penser que cela représente beaucoup de calories (évidemment tout dépend de vous et vos besoin), mais prenons le temps de faire quelques comparaisons.

Une unité d’alcool pour le vin correspond à un verre de 12cl, soit 82kcal. Une unité d’alcool pour un spiritueux correspond à un verre de 3cl, soit 64kcal. Mis à côte à côte ses chiffres ont plusieurs interprétations. Celle d’observer que 25cl de vin est égale à environ 170kcal, ce qui est bien supérieur à la bière. L’autre observation se situe au niveau de la quantité de liquide que l’on doit consommer pour atteindre cette fameuse unité d’alcool. En effet, certes le vin ou un autre alcool sera plus calorique que la bière pour un même volume, toutefois on ne consomme pas la bière comme on consomme le vin. Donc dire que la bière est moins calorique n’est pas injustifié, mais il faut prendre en compte la quantité de bière que l’on consomme.

Tout comme il faut prendre conscience que les valeurs nutritionnelles de la bière sont autant de raisons de défendre ses bienfaits. Pour rester sur la question des calories, il y a dans la bière « classique » presque aucun lipide, certes quelques glucides mais l’eau représente plus de 90% du poids nutritionnelle de la bière. Ainsi, en étant pauvre en lipide et faible en glucide la bière influence peu la production de graisse par notre organisme.

En réalité il y a d'autres facteurs qui vont influencer la prise de poids: notre alimentation et le pourcentage d'alcool dans la bière.

2. L'explication du bide à bière

Dans le premier cas, une alimentation grasse couplée à la consommation de bière multiplie la création de graisse par notre corps. Pour digérer l’alcool, notre estomac et notre foie se donnent à 100%, par conséquent les graisses que l’on mange au même moment ne seront pas bien digérées et donc moins bien absorbées, elles vont migrer vers les réserves de notre corps pour former "notre graisse".

Dans le deuxième cas, il faut savoir que les molécules d’éthanol (d’alcool) sont plus énergétiques que les molécules de glucose, par conséquent, plus d’alcool veut forcément dire plus de calories. De plus, les bières fortes sont souvent plus sucrées, à l’inverse d’une bière "classique", ce qui n’arrange pas l’apport calorique final.

Pour vous apporter un peu plus de visibilité, le site happybeertime.com à produit un guide sur les calories présentes dans de nombreuses bières connues.

Sans grande surprise on y constate que les bières les moins caloriques sont de style Pils, et les plus caloriques sont les styles belges comme les Tripel et Quadrupel.

Homer Simpson buvant une bière

Pour finir, il y a d’autres raisons peu évoquées qui nous font associer bière et ventre rond. La bière est une boisson gazeuse, à ce titre, le gaz stocké dans l’estomac à pour effet de le faire gonfler. De même que, n’importe quel liquide en quantité peut faire gonfler l’estomac et donc le ventre (coupler aux levures qui elles aussi peuvent faire gonfler l’estomac pour certains). Si ce phénomène est régulier les muscles du ventre peuvent s’assouplir pour détendre le ventre et faire naturellement de la place à l’estomac. D’où l’apparition du "ventre de femme enceinte" chez certains consommateurs très réguliers. Un conseil que l’on retrouve sur certains sites de fitness est de muscler les abdominaux en profondeur pour retrouver l’aspect ventre plat.

J’espère avoir apporté des réponses à vos questions.

J’ajouterai que la bière bénéficie d’autant d’apriori négatifs que positifs pour ses effets sur notre organisme. Des études allemandes (oui oui je sais) démontrent même qu’une consommation sage et régulière aurait des réels effets positifs pour le cerveau, le cœur, le sommeil, l’apport en vitamine, etc. Mais n’oublier pas, il faut rester sur une consommation raisonnée, ce sont les gros excès qui sont à éviter pour vous et votre entourage. La meilleure façon de consommer reste de boire moins et de boire mieux --> consommez craft !

Sur ce, je vous laisse, une série d’abdominaux m’attend...