Brasseurs référencez votre brasserie et vos bières gratuitement sur l'application 🍻

Libérons les brasseurs de la tyrannie des notations !

Les applications de bières ont créé une façon d'aborder la bière artisanale à l'opposé des valeurs qu'elle incarne. Les brasseurs se retrouvent à courir après les bonnes notes, impuissants face aux critiques peu constructives et subjectives d'une poignée de "critiques" souvent déconnectés des attentes de leurs vrais consommateurs. Une fatalité dans un monde de réseaux sociaux ? Voici la réponse de Biernard.

Amine Boubrik - 3 min.

IMPORTANT : Vous l'aurez compris, cet article est rédigé en partie sur le ton de l'humour et de l'ironie. Nous n'avons rien contre les tontons, les Roberts et les avocado-toasts 🥑

Des brasseurs sous pression

Une culture de la notation

Les applications nous permettent de découvrir de nouvelles bières et de partager nos opinions.

Rien de méchant à priori. On peut bien noter le petit café du coin ou un plombier alors pourquoi pas une bière.

Sauf que déguster une bière n'a rien à voir avec faire appel à un plombier. Ce n'est pas un service standardisé pour lequel la prestation attendue est prédéfinie.

Pour les petits cafés, rares sont les déceptions évitées grâce aux notes et commentaires.

Il semblerait plutôt que la culture de la critique massive et publique, allant de la déco au contenu de la carte, ait limité la créativité des restaurateurs se sentant obligés de tous servir le même avocado-toast ultra instagrammable.

Cette culture de la notation est encore plus toxique pour le monde la bière artisanale.

Les brasseurs face aux "Oncle(s) Robert" de la bière

Oncle Robert a une opinion sur tout. Il comprend la géopolitique mieux que tout le monde, parce qu'il est sur le groupe facebook "Que nous cachent-t-ils ?".

Il s'y connait mieux que tout le monde sur le monde sauvage et la nature profonde parce qu'il a trois numéros de Chasse & Pêche sur sa table basse.

Enfin, il est capable de juger de la qualité de la cuisine d'un restaurant sans aucune nuance parce que, habitué au bon couscous de chez Bébert boulevard Montparnasse, le couscous traditionnel du petit restaurant à côté de son hôtel à Essaouira manque d'épices.

En vrai, on ne le déteste pas oncle Robert. Lui et les autres "Oncle Robert" n'ont pas empêché la créativité de leur génération de s'exprimer. Ils gueulent fort aux dîners de famille et puis c'est tout.

Notre problème est celui de beaucoup de brasseurs, se sont les nouveaux "Oncle Robert", de 18 à 77 ans, avec un compte sur une application de notation.

Un atelier dégustation dans le 4ème arrondissement, deux vidéos Une Bière et Jivay (nous aussi on aime bien) et un tuto brasser sa bière dans son studio... C'est bon ! L'auto-proclamé "Beer Geek" est prêt à mettre des 2/5 à des bières artisanales qu'il n'a parfois jamais goûtées.

Une réalité déformée

Nous, l'équipe derrière Biernard, comme 99% des brasseurs avec qui nous avons discuté pour co-construire notre application, ne sommes pas contre les échanges entre le brasseur et sa communauté. Au contraire.

Nous constatons simplement que les applications qui doivent refléter la superbe diversité des goûts de l'ensemble des consommateurs, font tout le contraire.

Le système de notations et de commentaires mène à l'uniformisation des produits et à la recherche de la satisfaction d'une poignée de critiques sur-actifs sur les réseaux.

Cette réalité déformée éloigne les brasseurs de ceux qu'ils devraient servir : leurs clientèles proches, leurs communautés locales.

Oui aux recommandations et aux échanges constructifs

Une petite histoire

Pour l'examen final d'art plastique en CM1, Monsieur Grosmann nous avait demandé de réaliser une toile pour faire plaisir à un membre de notre famille.

Il est ensuite passé nous voir individuellement pour discuter de nos dessins et nous donner une note, comme l'exigeait l'éducation nationale. Nous avions tous reçu la note de 20/20.

"La vraie note, vous la verrez sur le visage de vos proches."

Pour avoir une bonne note, je m'étais appliqué à dessiner un paysage aux couleurs les plus réalistes possible. Ma voisine Julie avait fait un arbre tout bleu dont on était plusieurs à se moquer.

J'étais donc frustré de recevoir la même note qu'elle. Je suis allé voir Julie à la récré.

- "Pourquoi il est tout bleu ton arbre ?".

- "C'est la couleur préférée de ma maman."

À la sortie de l'école, j'ai vu ma camarade courir vers sa maman et lui présenter son dessin. Son visage s'était immédiatement illuminé à la vue du dessin.

- "Oh merci ma chérie, je l'adore."

Lorsque j'ai présenté le mien à ma maman :

- "Il est beau ce dessin. C'est toi qui l'as fait ?".

Notation vs recommandation

Tout le monde a le droit d'avoir une opinion. C'est même ce que recherchent les brasseurs. Des retours constructifs et des critiques bienveillantes de leurs consommateurs. Brasser une bière, c'est partager son savoir-faire, son identité et ses sensibilités gustatives avec le monde.

La bière artisanale, c'est l'incarnation de la créativité de brasseurs passionnés et imprégnés par leur terroir. C'est la touche personnelle du brasseur qu'on peut littéralement sentir dans le produit. Ce sont de bons ingrédients locaux pour une bière produite et distribuée dans un rayon raisonnable.

La bière artisanale, c'est tout sauf un monde où la pression des notes crée une compétition malsaine entre les brasseurs et une concentration des acteurs. La bière artisanale, c'est un bon brasseur local dans chaque quartier, chaque village, chaque bourg.

De la place pour tout le monde

N'en déplaise aux grands groupes qui rachètent chaque brasserie avec un semblant de succès, il y a de la place pour tout le monde. Autant de place, qu'il y a de goûts et de saveurs dans la nature.

En CM1, en essayant à tout prix d'obtenir une bonne note, j'avais fini par faire un dessin sans âme qui aurait pu être fait par n'importe quel enfant. La pression du jugement avait dilué ma créativité.

Ma camarade Julie avait fait un dessin sans se soucier de ce que le professeur allait en penser. Un dessin pour faire plaisir à sa maman, en prenant en compte ses goûts.

C'est le projet de Biernard. Devenir le bienveillant monsieur Grossmann de la bière et offrir un projet qui sert à la fois les intérêts des brasseurs et des consommateurs.

Biernard chamboule les règles des applications de recommandation

Partir du goût des consommateurs

Les autres applications ont compris que les goûts sont subjectifs. Mais au lieu de faire l'effort de matcher le bon produit avec la bonne personne, elles ont simplement créé plus de frustration des deux côtés.

L'application Biernard comprend le goût de chaque utilisateur et lui recommande les bières qui lui correspondent. Le but est de se rapprocher au plus possible de la recommandation d'un caviste lorsque vous allez le voir. Si ce dernier vous recommandait une IPA alors que vous lui avez dit que vous n'aimiez surtout pas l'amertume, évidement que vous n'auriez pas été content...

Recommander des bières locales

Aujourd'hui, Biernard vous montre les brasseries artisanales autour de vous. Bientôt, votre localisation sera prise en compte pour vous recommander des bières.

Biernard a donc pour ambition de devenir le parfait compagnon, votre biérologue de poche qui vous recommande les bières indépendantes locales qui correspondent parfaitement à vos goûts.

La partage positif

Avec l'application Biernard, vous pouvez scanner ou rechercher une bière pour tout savoir sur elle au travers d'une fiche ludique et accessible à tout le monde. Vous êtes ainsi guidé dans votre décision sans recours à des notes et commentaires subjectifs.

Fiche bière biernard

Si vous avez apprécié la déguster, vous pouvez l'ajouter à votre cave virtuelle et partager sa fiche avec vos amis, sur votre messagerie préférée. Le bouche à oreille 2.0.

Bientôt, vous pourrez aussi faire vos retours directement aux brasseurs pour les aider à s'améliorer, sans recourir à une joute publique. Biernard veut devenir un canal de communication direct entre le brasseur et sa communauté.

Soutenez le projet !

Des centaines de brasseurs sont inscrits et soutiennent notre vision, certains même, nous encouragent depuis le début comme New forest, l'Instant ou encore Cyril Hubert.

Si vous aussi souhaitez donner de l'élan au projet :

- Amateurs de bonnes bières ? Téléchargez l'application et parlez-en à vos brasseurs préférés !

- Brasseurs ? Rejoignez gratuitement Biernard Pro et mettez en valeur vos bières dans l'application.

- Visionnaire ? Aidez-nous à faire connaitre le projet en partageant cet article sur vos groupes de discussion 💭 🍺 et parlez-en à votre influenceur(se) ou journaliste bière préféré(e).

Santé 🍻